Lieux et visites

Image Cimetières Nationaux de la Meuse

01/07/2011Monument du Mois - Juillet / Août 2011 - Cimetières Nationaux de la Meuse

Monument du Mois - Juillet / Août 2011  

Les cimetières nationaux de la Meuse 

La Meuse, terre de l’affrontement décisif de Verdun pendant l’année 1916, est également le théâtre de violentes batailles avant comme après cet événement charnière. De ce fait, le département compte le nombre impressionnant de vingt-six Cimetières Nationaux regroupant 95718 corps en tombes individuelles ou en ossuaires. L’écrasante majorité, 93932, sont des Français tombés entre 1914-1918, mais on compte tout de même 1786 Français ayant fait le sacrifice ultime pendant les quelques semaines de combats de la campagne de mai-juin 1940. Les Alliés de l’armée française, trop souvent méconnus en dehors des Britanniques, sont également bien représentés. Pour la Grande Guerre, le contingent le plus important est fourni par les Russes : deux-cent-deux corps, viennent ensuite les Belges, trente-cinq, les Britanniques, douze, les Roumains, neuf, et enfin un Luxembourgeois et un Américain. Les corps des alliés de la campagne 39-40, sont une dizaine avec sept Britanniques, deux Belges et un Polonais. Un Soviétique est également inhumé dans le Cimetière National de Bar-le-Duc.

L’ensemble des Cimetières Nationaux de la Meuse sont créés suite à la Grande Guerre. Certains sont contemporains des événements : quatre datent de 1914, huit de 1915, treize de 1916. Quatre autres sont contemporains de la Grande Guerre, sans qu’une année précise puisse être donnée. Particularité du Cimetière National de Brandeville, il s’agit d’une initiative allemande. Onze autres virent le jour dans l’après guerre. Le dernier, celle de Saint-Rémy-la-Calonne remonte à 1927.

Ces Cimetières Nationaux ont tous été aménagés sur le même modèle au cours des années vingt. Nombreux sont ceux dits « de regroupement ». Ils accueillent les corps disséminés dans les nombreux cimetières provisoires, contemporains des combats. Les dernières opérations de ce type sont assez récentes. En effet, en 1983 les deux Cimetières Nationaux de Landrecourt-Lempire et de Verdun « Glorieux » ont accueilli les dépouilles des soldats inhumés dans les cimetières militaires désaffectés de Landrecourt « Nord » et de Froméréville. Encore de nos jours, au gré des découvertes, de nouveaux corps intègrent les Cimetières Nationaux. L’exemple le plus représentatif est celui de l’écrivain Alain-Fournier. Son corps et ceux de vingt de ses camarades du 188e R.I. sont exhumés en 1991. L’auteur de Le Grand Meaulnes repose actuellement dans le Cimetière National de Saint-Rémy-la-Calonne.

Dans le but d’honorer ces morts avec toute la dignité qui leur est due, un entretien soigné et régulier de ces sites s’impose. Depuis la fin des années 1950, les campagnes de réfection se succèdent. Dans la perspective du centenaire, la Mission Histoire s’est fixée une trentaine de projets. Le dixième consiste en la rénovation totale du plus grand Cimetière National de Meuse, celui de Fleury-devant-Douaumont avec 16142 corps. Les travaux seront effectués en six tranches. Les quatre premières consistent en la dépose des emblèmes, le nivellement du terrain, la repose de nouveaux emblèmes, la réalisation de tertres avec remplacement partiel ou total des rosiers et réengazonnement. La cinquième tranche sera marquée par l’élimination des caniveaux, la mise en œuvre d’un réseau d’évacuation des eaux pluviales, la remise à niveau du terrain et le réengazonnement de l’allée centrale. Une sixième tranche prévoit la réfection des escaliers du côté ossuaire et l’entrée du cimetière. La totalité des travaux devraient être terminée fin 2013. D’autres chantiers plus modestes sont ouverts. Le Cimetière National de Dieue et le carré militaire de Génicourt voient leur réfection totale depuis juillet et devraient être terminés fin septembre. Enfin, les emblèmes du Cimetière National de Vadelaincourt seront remplacés avant 2018.

Rubrique écrite par Romain SERTELET

Liste des Cimetières Nationaux de Meuse :

-Ambly-sur-Meuse
-Apremont-la-Forêt
-Avocourt
-Bar-le-Duc
-Belleray
-Bonzée
-Brandeville
-Bras-sur-Meuse
-Brieulles-sur-Meuse
-Buzy-Darmont
-Chattoncourt
-Commercy
-Dieue
-Dombasle-en-Argonne
-Dugny-sur-Meuse
-Esnes-en-Argonne
-Fleury-devant-Douaumont
-Haudainville
-Lachalade
-Lacroix-sur-Meuse
-Landrecourt-Lempire
-Lemmes-Vadelaincourt
-Les Eparges
-Les Islettes
-Les Quatre-Vents
-Les Souhesmes-Rampont
-Récicourt
-Rembercourt-Sommaisne
-Revigny-sur-Ornain
-Rupt-en-Woëvre
-Saint-Mihiel
-Saint-Rémy-la-Calonne
-Sommedieue
-Tresauvaux
-Troyon
-Vauquois
-Verdun « Bevaux »
-Verdun « Glorieux »
-Verdun « Le Faubourg Pavé »
-Ville-sur-Cousances

Annexes :

- Plan de rénovation du cimetière national de Douaumont

- Atlas des Cimetières Nationaux de la Meuse édité par la DMPA

Remerciements et contacts :

Monsieur Marc MINE et Madame Yvette RAFFA

Secteur de Verdun du pôle d’entretien des Cimetières Nationaux et des Haut Lieux de Mémoire de l’ONACVG
13, rue du 19e BCP 55100 VERDUN
Tél : 03 29 86 02 96

Rubrique écrite par Romain SERTELET

Juin 2011 Septembre 2011

Monument des services de santé de Fleury-sur-Aire

Monument

du

Mois

Monuments de la 5ème Division

 Monument des
services de santé
 Monuments de
la 5ème Division
à Fleury-sur-Aire  en Meuse

Crédit Photo : © Nécropole de Douaumont

 

Lieux et visites

Le site gallo-romain de Senon
15/10/2014 Le site gallo-romain de Senon

Classé monument historique depuis 1929.

Lire la suite...
Le monument en hommage à Alain-Fournier
13/10/2014 Le monument en hommage à Alain-Fournier

A Saint-Remy-la-Calonne.

Lire la suite...
Le Fort de Liouville
19/09/2014 Le Fort de Liouville

Bien que dévasté par le pilonnage allemand, le fort restera français.

Lire la suite...
Le monument aux morts de Rouvres-en-Woëvre
18/09/2014 Le monument aux morts de Rouvres-en-Woëvre

En hommage aux victimes civiles.

Lire la suite...