Lieux et visites

Image Fleury-devant-Douaumont

13/05/2013Fleury-devant-Douaumont, terre de réconciliation

Lieu du mois – Mai 2013 

Fleury-devant-Douaumont, terre de réconciliation 

« Allemands et Français se sont réconciliés: une photo qui va entrer dans l'histoire », résumait en une le journal financier Frankfurter Allgemeine Zeitung après la rencontre des deux chefs d’état, Mitterrand et Kohl en 1984 à Fleury-devant-Douaumont.

Fleury, une terre d’affrontements

Avant le début de la Grande Guerre, le village de Fleury, situé à quelques kilomètres de Verdun, compte plus de 400 habitants. Fleury occupe une position stratégique, et lorsque le fort de Vaux tombe le 7 juin 1916 aux mains des troupes allemandes, le village devient rapidement un objectif principal pour l’état major allemand.

Situé à moins de 3 kilomètres du fort de Douaumont, occupé par les Allemands depuis le 25 février 1916, le village se retrouve en première ligne et le pilonnage allemand réduit en poussière les dernières maisons de paysans. Au mois de juin 1916, les troupes allemandes commandées par le général von Falkenhayn attaquent la ligne Côte de Froideterre-Village de Fleury-Fort de Souville, derniers obstacles avant Verdun.

L’offensive allemande du 23 juin 1916 permet aux troupes allemandes de prendre Fleury et l’ouvrage de Thiaumont. Au prix de lourdes pertes et malgré la résistance française, les Allemands poursuivent leur avance mais sont stoppés devant l’ouvrage de Froideterre à l’ouest et le Fort de Souville à l’est.

Nécropole nationale de Fleury-devant-Douaumont

Nécropole nationale de Fleury-devant-Douaumont

Pendant deux mois de terribles combats, Fleury est plusieurs fois repris et reperdu par les Français. Considéré comme objectif prioritaire par le général Mangin, il est définitivement conquis, dans la nuit du 17 au 18 août 1916, par des soldats du Régiment d’Infanterie Coloniale du Maroc appuyés par une section du génie.

Devant l’échec à prendre Verdun, le général von Falkenhayn est limogé à la fin du mois d’août 1916. Jugé responsable de l’hécatombe de jeunes allemands devant Verdun, il sera surnommé « Kindermörder », le massacreur d’enfants.

Nécropole nationale de Fleury-devant-Douaumont

Village de Fleury et sa chapelle commémorative

Les combats de juin à septembre 1916, par les bombardements successifs allemands et français, ont réduit le village de Fleury en poussière. Déclaré à la fin de la guerre « village mort pour la France », il est classé en zone rouge et ses habitants ne pourront jamais reconstruire sur place. Aujourd’hui, les rues de Fleury ont été symboliquement retracées et jalonnées par des bornes rappelant les présences de paysans, commerçants et artisans.

Fleury, terre de réconciliation

Dès la fin de la Seconde Guerre mondiale, la France et l’Allemagne, longtemps ennemies, souhaitent coopérer et se réconcilier. Cette réconciliation débute en 1951 avec la création de la CECA (Communauté Européenne du Charbon et de l’Acier) où deux produits symboliques de la reconstruction industrielle sont mis en commun.

Cette coopération est accentuée quelques années plus tard par la signature du traité de l’Elysée le 22 janvier 1963 entre le chancelier allemand Konrad Adenauer et le président français Charles de Gaulle permettant d’accroître les échanges dans les domaines de l’éducation, de la défense et des relations internationales.

Mitterrand-KohlLe 22 septembre 1984, en mémoire des victimes de la Première Guerre mondiale, le président français François Mitterrand décide de se rendre sur les champs de bataille de Verdun et y invite son homologue allemand, le chancelier Helmut Kohl.

A Fleury-devant-Douaumont, les deux hommes se retrouvent, devant un catafalque couvert d'un drapeau allemand et d’un drapeau français, pour un acte fort de commémoration. Lors des hymnes nationaux, les deux chefs d’état se tiennent la main et rendent hommage aux combattants français et allemands.

Cette poignée de main est un geste symbolique de la réconciliation entre Français et Allemands. Ce moment est gravé à jamais grâce à l’apposition d’une plaque en bronze fixée en surplomb de la nécropole nationale de Fleury-devant-Douaumont rappelant la journée du 22 septembre 1984. Sur la plaque, on peut lire l’inscription suivante (en français et en allemand) :

« Sur ce cimetière militaire français se sont rencontrés le 22 septembre 1984
pour la première fois dans l'histoire des deux peuples
le président de la République Française et le chancelier allemand
avec une pensée commune pour les morts des deux guerres mondiales.
Ils ont déposé des couronnes et déclaré :
"Nous nous sommes réconciliés. Nous nous sommes compris.
Nous sommes devenus amis."
François Mitterrand Helmut Kohl »

Plaque Mitterrand Kohl

Cette initiative de François Mitterrand et Helmut Kohl faisait suite à l'étreinte, chargée d'émotion, du chancelier Konrad Adenauer et du général de Gaulle en 1963, lors de la signature du « Traité de l'Elysée ». Les deux hommes se sont ensuite rendus au cimetière militaire allemand de Consenvoye où ils se sont également recueillis. Une plaque y rappelle également cette journée.

Arboretum Mitterrand-Kohl (à droite) et Arboretum de l’Europe (à gauche)

Arboretum Mitterrand-Kohl (à droite) et Arboretum de l’Europe (à gauche)

Lors de cette journée du 22 septembre 1984, une centaine de jeunes français et allemands ont planté, dans le cadre de la rencontre organisée par l’Office franco-allemand pour la Jeunesse, des érables sycomores en symbole de l’amitié entre la France et l’Allemagne, en présence de François Mitterrand et Helmut Kohl. 

Notre-Dame de l’EuropeL’arboretum Mitterrand-Kohl a vu en 2005 la création de l’arboretum de l’Europe où 1.500 jeunes Européens ont planté 25 arbres en hémicycle, représentant l’Union Européenne élargie, près du premier arboretum.

Notre-Dame de l’Europe

Il est à noter que les habitants de Fleury ont élevé en 1934 une chapelle commémorative sur l’emplacement de l’église totalement rasée. En 1979, elle est dédiée à Notre-Dame de l'Europe, symbole de paix et de réconciliation, et une statue de la Vierge Marie, est apposée sur sa façade, avec pour manteau un drapeau européen.

Par Jean-Bernard LAHAUSSE et Romain SERTELET

Avril 2013 Juin 2013

Poilu's Music Hall 

Lieu

du

Mois

Eglise de Fey-en-Haye

Poilu's Music Hall Eglise de
Fey-en-Haye
Arrière-front
français
 Saillant de
Saint-Mihiel 

Crédits Photos : Nécropole nationale de Fleury-devant-Douaumont / Plaque Mitterrand-Kohl / Arboretum de l’Europe - © Jean-Luc Kaluzko
Village de Fleury et sa chapelle commémorative - © http://tellmewhere.us
Mitterrand et Kohl main dans la main - © DR
Notre-Dame de l’Europe - © http://cyclotourisme-chateauduloir.over-blog.com

 

Lieux et visites

Le site gallo-romain de Senon
15/10/2014 Le site gallo-romain de Senon

Classé monument historique depuis 1929.

Lire la suite...
Le monument en hommage à Alain-Fournier
13/10/2014 Le monument en hommage à Alain-Fournier

A Saint-Remy-la-Calonne.

Lire la suite...
Le Fort de Liouville
19/09/2014 Le Fort de Liouville

Bien que dévasté par le pilonnage allemand, le fort restera français.

Lire la suite...
Le monument aux morts de Rouvres-en-Woëvre
18/09/2014 Le monument aux morts de Rouvres-en-Woëvre

En hommage aux victimes civiles.

Lire la suite...